Tonnellerie

Croissance à deux chiffres pour le bénéfice de TFF Group au premier semestre


AFP le 08/01/2019 à 10:50

Le fabricant de tonneaux TFF Group (ex-Tonnellerie François Frères) a vu son bénéfice net augmenter de 18 % au premier semestre de l'exercice décalé 2018-19, à 22,7 millions d'euros, notamment grâce au développement des ventes de son pôle spiritueux, a annoncé lundi le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires de ce pôle augmente de 17,6 %, s’appuyant sur le développement de la division bourbon et profitant d’une reprise du marché du whisky, indique le groupe, qui revendique le statut de « leader mondial » pour le marché de l’élevage (vieillissement) des vins et du whisky. Cette progression des ventes de tonneaux pour les spiritueux, qui s’accompagne d’un très léger recul des ventes du pôle vins (- 0,8 %), permet à l’ensemble des ventes de progresser de 5,2 % dans leur ensemble à 145,5 millions d’euros, selon le groupe.

Les ventes de tonneaux pour le vin bénéficient, « à l’exception des marchés américain et espagnol en léger retrait anticipé », du volume en nette progression de la récolte mondiale 2018, comme l’avait anticipé le groupe en septembre dernier. Cette bonne conjoncture permet à la branche vin de se rapprocher de l’équilibre sur le semestre, alors qu’elle était plus nettement en recul lors du premier trimestre (- 3,2 %). Pour l’ensemble de l’exercice, le groupe confirme son objectif de 270 millions d’euros de ventes. Au-delà, « nous sommes tout à fait confiants dans les perspectives de croissance régulière et de rentabilité annoncées à horizon deux et cinq ans compte tenu des investissements réalisés sur des marchés porteurs », déclare Jérôme François, président du directoire, cité dans ce communiqué. TFF Group a procédé à l’acquisition de plusieurs merranderies (ateliers de production de planches destinées à être assemblées pour fabriquer des tonneaux) pour sécuriser les approvisionnements de ses tonnelleries à bourbon.

Fondé en 1910, TFF Group emploie 1 043 personnes, dont 60 % à l’international.