Fongicide blé

Bayer annonce une baisse d’IFT de 25 % avec le pack Kardix-Plantisoufre


TNC le 18/11/2021 à 11:45

Pour contrôler la septoriose et l'oïdium du blé, Bayer met en avant son nouveau pack fongicide Kardix-Plantisoufre. Avec cette solution associant un fongicide conventionnel à un biocontrôle, la firme annonce une « baisse de 25 % de l'IFT fongicide ».

Avec ce pack Kardix-Plantisoufre, associant un fongicide conventionnel à un biocontrôle, le soufre, Bayer entend proposer « un même niveau d’efficacité que le fongicide Kardix seul (bixafen + prothioconazole) », tout en abaissant l’IFT fongicidede 25 %.

Selon la firme, cette réduction de la dose du fongicide conventionnel est possible « grâce à la formulation en soufre optimisée de Plantisoufre. Sa concentration en soufre est 3 % plus élevée que celle des autres formulations de biocontrôle concurrentes. […] La dose de Kardix, réduite de 25 %, correspond ainsi à 0,8 voire 0,6 l/ha. Celle du soufre est de 2 l/ha. » Le fait d’associer le SDHI bixafen, le prothioconazole et le soufre permet aussi de « respecter la règle essentielle de complémentarité entre les modes d’actions pour éviter l’apparition de souches de septoria tritici résistantes », précise Etienne Delerue, chef marché fongicide chez Bayer.

Autre point mis en avant : la souplesse de positionnement. Avec un conditionnement de deux emballages, il est possible d’adopter deux stratégies différentes selon la période de détection du risque maladie : 

  • « option 1 : le pack Kardix-Plantisoufre est appliqué en T2, du stade dernière feuille étalée au gonflement »
  • « option 2 : si la septoriose est précoce, Plantisoufre et Kardix se complètent en programme. Le gain de rendement est préservé avec un Plantisoufre en T1 et par l’effet du Kardix en T2 aux stades 1 à 2 nœuds, avec une dose diminuée. La baisse d’IFT est maintenue. »