Arrachage de betteraves

Ropa dope sa Panther 2S


TNC le 04/10/2021 à 06:04
Ropa embarque 796 ch dans sa nouvelle Panther 2S grâce au moteur Volvo Penta de 16,12 l de cylindrée. (©Ropa)

Ropa embarque 796 ch dans sa nouvelle Panther 2S grâce au moteur Volvo Penta de 16,12 l de cylindrée. (©Ropa)

Ropa dévoile sa dernière génération d'arracheuse automotrice à deux essieux baptisée Panther 2S. La machine gagne en puissance pour doper le débit de chantier et les fonctions numériques apportent du confort à l'opérateur à l'image du réglage automatique de la hauteur d'arrachage.

Ropa dévoile la dernière version de son arracheuse automotrice de betteraves, la Panther 2S. La machine deux essieux monte en puissance et gagne en dynamisme.

Son design plus moderne offre également une meilleure maniabilité et davantage d’agilité. Le moteur en ligne Volvo Penta libère 796 ch de puissance et 3 650 Nm grâce à ses 16,12 l de cylindrée. Le bloc répond aux exigences de la norme Stage V grâce à la technologie SCR et de l’AdBlue. Le double turbocompresseur génère le couple à bas régime, seulement 1 000 tr/min pour être à la valeur maximale. Son châssis stabilise le roulis et compense automatiquement la pente. Il a été intégré au nouveau design de la machine.

L’arracheuse connectée grâce au R-Connect

La nouvelle génération d’ordinateurs se place au centre de la télématique, de l’analyse prédictive, du diagnostic en ligne et des systèmes d’assistance pour la récolte partiellement autonome des betteraves. La Panther 2S se place ainsi sur le segment haut de gamme du marché des machines à deux essieux. 

Avec sa nouvelle génération d’engins, Ropa espère se placer en référence de l’agriculture 4.0, en réseau et numérique. La ligne bleu clair symbolise la mise en réseau du Panther, avec son R-Connectdu portail myRopa. En cabine, l’opérateur bénéficie d’une vision panoramique héritée de sa grande sœur la Tiger 6S. Toutes les commandes liées à l’arrachage sont quasiment autonomes. Le poste de conduite témoigne d’ailleurs du niveau technologique de la machine. 

La télématique pour un service proactif

Par rapport au modèle précédent, la Panther 2S dispose de deux terminaux de 12,1 pouces de résolution supérieure. Outre les fonctions de la machine, les images de la caméra et les indications d’état du convoyeur de déchargement et du déchargement de la trémie peuvent être affichées à l’écran fixé à gauche. L’engin bénéficie de série de caméras numériques haute définition dont la qualité des images est meilleure qu’auparavant. Le réseau Ethernet a aussi été intégré pour gérer plus facilement la quantité de données. 

Si le conducteur enclenche la marche arrière, les images de la caméra de recul s’affichent automatiquement sur l’écran de gauche. Idem lors de la vidange trémie. Le convoyeur est donc piloté via le joystick multifonctions placé sur l’accoudoir de gauche. À droite, l’opérateur a cinq interrupteurs paramétrables, qu’il peut affecter comme il le désire. 

La cabine profite d’une vision panoramique et intègre deux terminaux de 12,1 pouces. (©Ropa)

Le module télématique intégré de série constitue la base du service proactif 4.0, notamment pour l’analyse prédictive, l’assistance et le diagnostic rapides en cas d’intervention. Le technicien se connecte directement au terminal et au système de commande de la machine pour assister le conducteur. Il peut par exemple résoudre un souci à distance si nécessaire. 

50 s seulement pour vidanger la trémie pleine

Le long convoyeur de déchargement gagne en capacité de levage. L’équipement possède un bon pouvoir de nettoyage. La première roue de tamisage, de 1 740 mm de diamètre, est suivie de deux autres de 1 550 mm de diamètre. C’est seulement ensuite que les betteraves sont acheminées vers l’élévateur de la trémie de 1 m de large.

Pour décharger dans une remorque roulant à côté, l’angle de transfert est plus faible. La longueur du convoyeur est de 1,6 m, il peut être replié à trois endroits. Les doigts doux en polyuréthane garantissent une capacité d’alimentation élevée et un temps de vidange plus court : 50 s seulement pour vidanger la trémie pleine de betteraves.

À Agritechnica, le constructeur avait présenté deux dispositifs d’ajustement automatique de la profondeur de travail de la tête d’arrachage installés sur le modèle Tiger 6S. Désormais, ils sont également disponibles sur la Panther 2S. Sans oublier le R-Contour, fonction de réglage automatique de la profondeur de travail de chaque rangée au niveau de l’unité de levage RR.

Disponible en série dès 2022

La profondeur de travail s’adapte en fonction des conditions dans la parcelle. Les systèmes automatiques réagissent aux différentes hauteurs de couronne ou aux irrégularités du sol transversalement au sens de la marche. La mesure au niveau du scalpeur a été complétée par un système enregistrant le contour du sol directement au niveau des rangs de betteraves.

En une fraction de seconde, l’électronique embarqué analyse les données et adapte la hauteur du scalpeur ou la profondeur d’arrachage sur chaque rang. Un vrai confort pour l’opérateur, qui évite non seulement de ramasser de la terre inutilement par le soc arracheur, ce qui de fait augmente la consommation de carburant de l’engin. La Panther 2S sera disponible à l’achat dès la saison betteravière 2022. Des modèles de pré-série sont déjà en service cette année.