GESTION D'EXPLOITATION

Mesurer les performances de votre exploitation agricole : quels indicateurs ?


Communication agricole le 20/02/2018 à 19:25

Pouvoir anticiper vos résultats est un atout pour votre exploitation agricole, dans un contexte de volatilité des cours. Des indicateurs simples peuvent vous guider pour piloter au mieux les performances de votre exploitation.

Anticiper vos résultats vous permet d’être réactif face à la fluctuation des cours. A quoi servent ces analyses ? Vous aider à prendre les bonnes décisions de gestion et faciliter votre politique d’investissement.

 

Si la trésorerie de votre exploitation agricole est tendue, calculer le point d’équilibre prévisionnel va vous permettre d’identifier les périodes où vos besoins sont les plus conséquents. En cas de nécessité, des actions structurelles sont possibles : 

: le recours à l’ouverture d’un crédit sera moins coûteux qu’un crédit fournisseur.

Disposer des indicateurs de performance de votre exploitation va vous aider à convaincre votre banquier : ils montreront que votre entreprise est viable et que votre demande est liée à une conjoncture difficile. 

Pour gagner en lisibilité sur la rentabilité de votre exploitation agricole, vous devez aller plus loin qu’une simple comptabilité analytique qui mesure la marge par atelier. Déterminer votre coût de production vous permet de connaître les points forts et les points d’amélioration économiques de chaque atelier de votre exploitation.

Grâce au point d’équilibre, vous allez déterminer le prix de vente à partir duquel votre atelier dégage de la trésorerie ou en perd. Etudier l’évolution de cet indicateur sur 3 ans vous apporte des éléments pour mesurer la performance économique de votre exploitation agricole, dans la durée. Ses variations sont aussi utilisées afin de prévoir ou non un futur investissement.

Pour estimer votre point d’équilibre prévisionnel, vous devez, dans un premier temps, calculer votre objectif d’Excédent brut d’exploitation (EBE). Pour cela, il vous suffit d’additionner :

À cet objectif d’EBE, ajoutez ensuite les charges de structure de l’exploitation et les charges proportionnelles à chacune de vos activités. Vous déterminez ainsi un chiffre d’affaires (CA) d’équilibre de l’exploitation.

De cet équilibre, vous pourrez ainsi déduire les recettes de vos ateliers, à l’exclusion de celui concerné par la recherche de point d’équilibre.

Si vous cherchez le prix du lait minimum pour avoir un atelier rentable, vous devez donc déduire les recettes liées aux ventes de veaux, de réformes, de cultures… ainsi que les aides découplées de la PAC (DPB). Vous obtenez ainsi un objectif de chiffre d’affaires pour couvrir les dépenses restantes par les ventes de lait. En divisant ce chiffre d’affaires par votre production prévisionnelle, vous déterminez le point d’équilibre par unité de production. Vous souhaitez être accompagné dans l’utilisation de ces indicateurs de performance ? Faites appel à un expert .