Salon

Le Sommet de l’élevage dévoile le programme de sa 30e édition


TNC le 08/07/2021 à 17:16
Le Sommet rassemblera 2 000 animaux de 66 races différentes. (©Sommet de l'élevage)

Le Sommet rassemblera 2 000 animaux de 66 races différentes. (©Sommet de l'élevage)

Pour la 30e édition du Sommet, les organisateurs redoublent d'ambition. Nouvelle halle d'exposition, contenus digitaux, hall réservé à l'énergie ou la transformation à la ferme... Si les nouveautés sont nombreuses, le salon reste fidèle à la tradition et à la convivialité des concours, avec cette année l'Aubrac et la Simmental à l'honneur.

« Le Sommet de l’élevage est un carrefour pour l’agriculture. Un carrefour d’affaire, d’innovation, mais aussi un carrefour de convivialité qui nous a tant manqué ces derniers mois » a rappelé Jacques Chazalet, président du Sommet de l’élevage lors d’une conférence de presse le 8 juillet. Après l’annulation de l’édition 2020, le Sommet souhaite proposer « une 30e édition ambitieuse ». L’édition 2021 de l’évènement se tiendra du 5 au 8 octobre à la Grande Halle d’Auvergne à Clermont Ferrand.

Un salon sur quatre jours

Pour cette 30e édition, les organisateurs espèrent franchir la barre des 100 000 visiteurs. La commercialisation de l’évènement se déroule bien, avec actuellement 875 emplacements réservés. L’organisation se fixe pour objectif d’atteindre les 900 emplacements, pour environ 1 450 exposants. La barre des 100 000 visiteurs devrait être d’autant plus accessible cette année car le Sommet se déroulera sur quatre jours, et non trois. « Rallonger la durée du salon va nous permettre de désengorger les allées pour plus de confort de visite, ainsi que de proposer davantage de contenu en conférences, présentations de races, concours… C’est également une manière de s’adapter au contexte sanitaire actuel » précise Fabrice Berthon, commissaire général du Sommet. L’évènement disposera également d’une nouvelle halle de 10 000 m² qui permettra de désengorger les autres halls et d’éviter les stands en extérieur sous chapiteau.

Le Sommet cherche à proposer de nouveaux contenus, avec davantage d’exposants sur le thème de l’énergie, ou de la transformation à la ferme. Cette année, le digital sera à l’honneur, avec la mise en place d’une application ainsi que de nouveaux services web. Un marketplace permettra par exemple de référencer les produits des exposants, des replays de webinaires ou des visites seront disponibles, il sera également possible de prendre rendez-vous sur un stand avant l’évènement. Même si pour Victor Berthon, responsable du numérique, « le digital n’est pas là pour remplacer la partie présentielle, mais pour accompagner les visiteurs.  »

L’Aubrac et la Simmental à l’honneur

Le Sommet, qui est également un grand lieu de concours, rassemblera cette année près de 2 000 animaux de 66 races différentes. L’évènement hébergera le concours national de la race Aubrac, avec la présence de 400 animaux issus d’une centaine d’élevage différents. En plus des quatre demi-journées de concours, la race prévoit également de nombreuses animations ainsi qu’une vente aux enchères de reproducteurs et des visites d’élevage. La race laitière à l’honneur sera la Simmental, une race mixte présente dans de nombreuses AOP fromagères. 112 vaches issus de toute la France seront présentes. Des animations sur le « Ring du lait » auront lieu le mercredi 6 octobre. La race proposera également une vente aux enchères de reproducteurs et une présentation des AOP fromagères.

Les organisateurs du Sommet de l’élevage se préparent à appliquer les exigences des pouvoirs publics. « Jusqu’au 30 septembre, le pass sanitaire est aujourd’hui obligatoire pour les évènements de plus de 1 000 personnes, rappelle Fabrice Berthon. Nous verrons s’il est reconduit. Dans tous les cas, nous nous préparons à appliquer le pass sanitaire au cas où il serait reconduit ». Quoi qu’il en soit, le Sommet reste déterminé à faire de son évènement un lieu de convivialité pour les éleveurs. 

Retrouvez le Crédit Mutuel au Space à l’air libre, stand A04.