Agriculture biologique

Les organisations agricoles vent debout contre la réglementation sur les serres chauffées


AgriMutuel le 16/07/2019 à 17:30
(Interfel)

(Interfel)

Suite à la décision du CNAB d’encadrer les productions bio sous serres chauffées en interdisant leur commercialisation entre le 21 décembre et le 30 avril, certaines organisations agricoles (FNSEA, Légumes de France, APCA, Felcoop, Coop de France) ont publiés un communiqué de presse commun mettant en garde contre les conséquences de cette décision.

Le 11 juillet dernier, la CNAB (Comité Nationale de l’Agriculture Biologique) a décidé sur proposition du Ministère de l’Agriculture d’interdire la commercialisation de certains légumes bio produits sous serres chauffés entre le 21 décembre et le 30 avril. Les conséquences économiques seront nombreuses, s’alarment les organisations agricoles majoritaires dans un communiqué de presse.

Ils alertent notamment sur le risque d’importation pendant la période d’interdiction de commercialisation. « Cela empêchera-t-il les consommateurs de consommer tomates, concombres, aubergines, poivrons et courgettes biologiques en avril ? Non, cela signifie que ces légumes biologiques ne pourront pas être Français. Ils seront demain Belges, Hollandais ou Allemands, et auront bénéficié du chauffage bien entendu. La balance commerciale française s’en trouvera une fois de plus dégradée. Rappelons que nous importons déjà 78% de la tomate bio à destination des circuits longs de distribution. »

Les organisations agricoles signataires déplorent également des conséquences de cette réglementation franco-française sur les taux de conversion du conventionnel vers le bio.

Les signataires du Communiqué de Presse s’interrogent enfin sur le choix de la date du 30 avril qui, selon eux, « a été choisie de façon complètement arbitraire, et vient pénaliser en premier lieu le concombre, légume de printemps, pour lequel l’essentiel de la campagne a lieu en mars-avril, impactant significativement le chiffre d’affaires des producteurs concernés ».