Arracheuse de pommes de terre

Grimme annonce sa 3e génération de Varitron 470 pour 2023


TNC le 29/06/2022 à 05:59
fiches_Grimme_Varitron_470

Grimme relooke sa troisième génération d'arracheuse de pommes de terre Variton 470 mais y apporte aussi de nombreuses évolutions pour augmenter sa polyvalence. (©Grimme)

Il ne s'agit pas d'un simple relooking mais d'une série d'évolutions en vue d'augmenter la polyvalence de l'engin, rehausser le confort et la sécurité de l'opérateur et améliorer le débit de chantier... la troisième génération de l'arracheuse automotrice Grimme Varitron 470 a réellement été retravaillée pas son constructeur. Détails.

Durant ses Farm Days 2022, Grimme a dévoilé la troisième génération de son arracheuse automotrice de pommes de terre, la Varitron 470. Il ne s’agit pas seulement d’un relooking car des évolutions notables ont été réalisées sur les machines, qu’elles soient à roues ou à chenilles. Question disponibilité, il faudra désormais attendre la récolte 2023.

Outre le design, la troisième génération de la Varitron 470 intègre le broyeur de fanes dont le montage/démontage a été simplifié grâce à sa suspension. Sans compter sa puissance d’entraînement, revue à la hausse pour garantir le bon broyage des fanes, dont le volume est de plus en plus important. Les vérins fixés à l’extérieur permettent de guider le dispositif en hauteur. En position maintenance, le système se soulève pour travailler en position plus ergonomique.

Divers bâtis d’arrachage pour davantage de polyvalence

Différents bâtis d’arrachage augmentent la polyvalence de la machine, qui peut ainsi être utilisée toute l’année pour récolter des pommes de terre, mais aussi des oignons ou des carottes. Grâce au réglage automatique de la vitesse d’avancement, baptisé Speedtronic-Web, la vitesse des chaînes de tamisage s’adapte en fonction de la vitesse d’avancement mais aussi selon la charge.

En cas de bourrage, le sens de rotation des chaînes de tamisage, de l’élévateur tapis à tétines et de l’élévateur circulaire s’inverse individuellement. Et ceci directement depuis le siège en cabine. Autre nouveauté : le sens de rotation des unités d’effanage ou des rouleaux effaneurs s’inverse également. Soit ils tournent dans le sens de l’effanage, soit dans celui du transport. De quoi élargir les cultures dans lesquelles il est possible d’utiliser l’engin.

La version automotrice peut bénéficier de la rallonge de trémie pour gagner 64 cm de long. Les systèmes d’évacuation et les caisses, situés très en hauteur, peuvent ainsi être remplis plus facilement et en toute sécurité. Par exemple, dans une parcelle plantée à 75 cm d’entre-rang, le véhicule qui collecte peut circuler dans la voie de passage et être chargé par dessus quatre rangs.

Terminal 12,1 pouces à écran tactile

L’engin profite de série du terminal de commandes CCI 1200 de 12,1 pouces, offrant une visibilité hors pair à l’opérateur sur l’ensemble des fonctions de sa monture. Le système vidéo SmartView, avec son écran tactile de 12 pouces, sa fonction zoom, le ralenti en direct, la transmission d’images en direct via WLAN, le programme Visual Protect PRO et la possibilité d’enregistrer les images… garantit la visibilité vers toutes les fonctions de l’outil sur lequel 13 caméras sont embarquées.

La cabine de l’automotrice Grimme Varitron 470 embarque le terminal CCI 1200 et le système vidéo SmartView à 13 caméras. (©Grimme)

Côté documentation, le système est capable de cartographier le rendement de la parcelle. Grâce aux données, l’opérateur obtient la carte des zones de gestion qui différencie les zones à haut et bas rendement en sous-zones. À l’aide du système d’information sur la gestion agricole (FMIS), une carte de préconisations est générée pour piloter l’épandage d’engrais, de produits phytosanitaires ou de doses de semis. Conformément aux directives d’homologation dans chaque pays, la machine peut circuler jusqu’à 30 km/h.