Sommet de l'élevage

Emmanuel Macron à Cournon pour le dernier jour du salon


TNC le 04/10/2019 à 10:01
Lors du grand débat sur les retraites, jeudi soir 3 octobre à Rodez, Emmanuel Macron a confirmé qu'il viendrait ce vendredi 4 octobre au Sommet de l'élevage. (©TNC)

Lors du grand débat sur les retraites, jeudi soir 3 octobre à Rodez, Emmanuel Macron a confirmé qu'il viendrait ce vendredi 4 octobre au Sommet de l'élevage. (©TNC)

Après trois heures de « grand débat » sur les retraites à Rodez jeudi soir, Emmanuel Macron passe ce vendredi 4 octobre en Auvergne, d'abord au sommet de l'élevage à Cournon-d'Auvergne le matin puis le soir à Clermont-Ferrand pour les 100 ans du journal La Montagne.

Le chef de l’Etat, qui a retardé la veille son déplacement en région en raison de l’attaque de la Préfecture de police de Paris, a décidé en dernière minute jeudi d’aller passer la matinée au Sommet de l’élevage. Les organisateurs du salon, Jacques Chazalet en première ligne, l’avaient invité il y a déjà plusieurs mois, puis relancé.

À Rodez, il a d’ailleurs répondu à plusieurs questions d’agriculteurs inquiets de la réforme des retraites, en leur assurant que grâce à celle-ci leur retraite ne serait jamais inférieure à 1 000 € mensuels pour ceux qui auront cotisé à taux plein.

Cotiser « de manière plus égale » pour une retraite « d’au moins 1 000 € »

« Nos agriculteurs ont de petites retraites, qui restent extrêmement faibles, de parfois seulement 400 ou 500 euros. Avec la réforme, ils n’auront pas moins de 1 000 €, ce sera la règle d’or de la base contributive. Vous allez cotiser de manière plus égale mais vous aurez une retraite plus égale », a-t-il répondu à une mère d’agriculteur en ajoutant : « j’irai l’expliquer aux agriculteurs ».

Comme au salon de l’agriculture de Paris, le chef de l’Etat a prévu de parcourir les allées de celui de Cournon-d’Auvergne, qui rassemble 2 000 animaux, et de se rendre sur les stands pour discuter avec les exposants et le public. Il avait déjà rendu visite à des exploitants de la région lors de ses « vœux à l’agriculture » début 2018.

« Exaspération » des éleveurs

Cette visite présidentielle intervient alors que deux députés LREM, Roland Lescure et Jean-Baptiste Moreau, ont été pris à partie jeudi au Sommet de l’élevage par des agriculteurs après leurs interventions en faveur du Ceta, l’accord de libre-échange UE-Canada. Les Jeunes agriculteurs du Puy-de-Dôme ont diffusé sur Facebook une vidéo, se félicitant que Jean-Baptiste Moreau, lui-même agriculteur, soit « sorti du sommet, sous la pression des agriculteurs français ».

À lire :  Sommet de l’élevage, Jour 2 : Des manifs, mais pas (ou peu) de politiques pour les entendre

Le député de la Creuse a raconté à l’AFP qu’à l’issue d’une table-ronde sur le Ceta, « une cinquantaine de responsables de la FNSEA et des JA (…) (les) ont évacués en (les) insultant et en (les) bousculant ».

Roland Lescure, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, a déclaré à l’AFP qu’il « regrettait vivement qu’une minorité agitatrice interrompe avec véhémence un débat autour des enjeux du Ceta ».

« L’action de jeudi était un peu dure, mais à la hauteur de l’exaspération des éleveurs vis-à-vis de ces députés, et elle a notre soutien total», justifie Patrick Bénézit, responsable national de la FNSEA.

À lire :  Sommet de l’élevage, jour 1: Les syndicats agricoles unanimes : À quand une réelle cohérence politique ?

Vendredi soir, le chef de l’Etat se rendra au Polydôme de Clermont-Ferrand, pour les 100 ans du journal La Montagne. Après une allocution vers 18 h, il se prêtera à une séance de questions-réponses avec des salariés du groupe de presse et des chefs d’entreprise de la région et visitera une exposition sur le centenaire de l’un des plus anciens quotidiens régionaux français. Le quotidien détenu par le groupe Centre-France, diffusé à environ 150 000 exemplaires dans 13 éditions différentes, fête par cette exposition mais aussi par un livre, un timbre et un numéro spécial sa fondation il y a 100 ans par Alexandre Varenne, journaliste et homme politique.

Concours, visites officielles, reportages : retrouvez toute l’actualité du Sommet de l’élevage