Élections chambres d'agriculture 2019

Controverse après l’attribution de 450 000 euros à la FRSEA Normandie


AFP le 29/10/2018 à 14:46

Une récente délibération du conseil régional de Normandie attribuant plus de 450 000 euros à la Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA) est dénoncée par l'opposition régionale, qui accuse la majorité de « partialité ».

La commission permanente du Conseil régional a adopté jeudi dernier une délibération qui prévoit le versement de 456 441 euros à la FRSEA pour « organiser une gestion prévisionnelle des emplois agricoles à l’échelle de la Normandie afin de mieux connaître et anticiper l’emploi de demain ». Le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA), proche de la FNSEA, syndicat agricole majoritaire, se voit quant à lui attribuer la somme de 29 048 euros, selon le même document que l’AFP a pu consulter.

Le PS, le Front de gauche et les écologistes (EELV) ont voté contre cette délibération. « Nous ne mettons pas en question la légitimité du soutien à cette action en faveur de l’emploi agricole, nous contestons qu’une organisation syndicale, et une seule, ait été mise sur le même plan que les professionnels de la formation et de l’emploi », ont souligné les élus écologistes dans un communiqué, dénonçant « le manque absolu de neutralité et d’impartialité » de l’exécutif régional. Le fait que cette décision « intervienne quelques semaines avant les élections professionnelles relève sans doute de la coïncidence la plus fortuite », a ironisé auprès de l’AFP l’ex-président de région, Nicolas Mayer-Rossignol (PS), battu en 2015 par la liste d’union de la droite emmenée par l’actuel président de région Hervé Morin.

Organisées tous les six ans, les élections aux chambres d’agriculture, auxquelles se présentent des listes émanant des différents syndicats agricoles, auront lieu en janvier. « Le soutien massif qui lui est accordé hors de toute consultation, appel à projet ou appel d’offres, est manifestement de nature à avantager la FRSEA au détriment de ses concurrents », considèrent également les élus EELV. Dans un argumentaire adressé à l’AFP, la Région a fait valoir qu’elle « ne finance aucune organisation pour des missions syndicales (…) Elle finance des projets allant dans le sens d’un intérêt collectif, ce qui est le cas dans ce contrat pluri-partenaire » concernant l’agriculture. « Hervé Morin et sa majorité essaient de noyer le poisson mais leurs justifications ne tiennent pas. Ce type d’activité pourrait, et même devrait, être porté par une ou des instances non syndicales, par exemple la chambre d’agriculture elle-même. Personne n’est dupe », a réagi Nicolas Mayer-Rossignol, interrogé par l’AFP. « Une collectivité publique n’a pas à financer un syndicat en particulier. La Région devrait être équitable et transparente », a estimé le leader de l’opposition à la Région.